Contourner le piège de l’overtrading en 2 étapes


 

En trading on parle régulièrement de ce qu’il faut faire quand tout va mal. Cependant on oublie trop souvent d’aborder les phénomènes vicieux que le trader doit gérer quand son trading se porte extrêmement bien. Ces phases ont le don de tuer un compte de trading à toute vitesse car le trader se laisse driver par sa cupidité. Un des signaux d’alarme qui peuvent nous alerter que nous sommes dans ce genre de phase est l’overtrading. Dans cet article je vais vous donner un schéma complet qui vous protégera au mieux du piège de l’overtrading.

 

Qu’est-ce que l’overtrading et quand survient-il?

L’overtrading c’est tout simplement le fait de passer de plus en plus d’ordres de bourse sur des opportunités de trading qui n’en valent pas forcément la peine.

Typiquement, cela survient lorsque nous sommes dans une phase de réussite en trading. Nous enchainons les trades gagnants, tout se passe très bien, trop bien. Et c’est à ce moment précis que notre cerveau humain nous joue un sale tour. Il nous aveugle avec un filtre de cupidité. Nous commençons à ne plus intervenir de manière objective. En effet notre rush de réussite est tellement convaincant que nous avons mis les deux pieds dans le piège de l’excès de confiance. Nous prenons de plus en plus de position, même celles que nous n’aurions jamais osé toucher il y a encore quelques semaines, c’est à dire quand nous étions encore vigilant.

C’est ainsi que les petits drames surviennent, c’est-à-dire lorsque le marché se met à changer de cycle et qu’il devient plus difficile à trader. Nous voyons alors toutes nos positions se retourner peu à peu contre nous. Cela peut-être vécu comme un vrai coup de poignard pour notre égo si nous sommes lourdement investi. On se dit que l’on ne nous y reprendra plus la prochaine fois, mais à chaque fois on se fait piéger de la même manière à cause de notre cupidité.

Pour pallier à ce problème il faut des garde-fous. Ils doivent être situés au niveau du money management et au niveau du processus mental du trader. Voici les deux étapes pour ne plus tomber dans le piège de l’overtrading.

 

La 1ère étape consiste à ne jamais prendre plus de quatre positions non neutralisées en même temps

Autrement dit, si l’on a trois positions ouvertes et qu’aucune d’entre elle n’est gratuite, nous ne pouvons acheter qu’une seule nouvelle opportunité, pas plus.

Le gros avantage c’est que cela oblige le trader à rester ultra sélectif même quand il devient cupide. Lire ou relire ma formation La Bourse Pour les Nuls. Son envie d’acheter tout ce qu’il trouve est court-circuitée et il peut continuer à se concentrer sur les meilleurs setups de trading.

L’autre gros avantage c’est que lorsque les bourses payent, le trader peut se retrouver en levier sans pour autant augmenter son risque.

 

La 2eme étape concerne la neutralisation de notre sentiment de cupidité.

Car avoir un bon plan de trade c’est bien mais pouvoir s’y tenir est une autre histoire. Il faut que le mental soit en phase avec l’acte de trade. Car tout au long de notre vie de trader nous allons devoir gérer la frustration de voir de nombreux mouvements boursiers partir sans nous. Cela fait partie du jeu.

La seule solution efficace que j’ai trouvé est de noter deux phrases sur un post-it qui doit être collé à proximité de nos écrans, dans notre champs visuel. Il s’agit en fait de deux questions qui ont le pouvoir de court-circuiter un mauvais mental, et cela en faisant appel à une perspective long terme.
 

La 1ere question

Est-ce que cette action qui s’envole sans moi, aurait eu un réel impact financier en considérant les 1000 prochains trades ?

La 2eme question

Si j’agis mal une fois pour calmer ma frustration… tout va bien.  Si j’agis mal 1000 fois pour calmer ma frustration : suis-je ruiné ?

En répondant à ces 2 questions par vous-même et de manière objective, vous serez amené à calmer votre excès de confiance lorsque tout ira trop bien.

Le stratagème de cet article de topoption permettra au trader de naviguer à travers les différents cycles boursiers. Et cela sans que le portefeuille ne prenne de coup dur pendant les mauvaises phases des bourses.


 


 


 

Régle n°1 : Ne jamais cumuler plus de 4 trades non neutralisés
 

Ce titre coté sur le marché US proposait un setup de trading qui a été réalisé par l’ensemble des traders de mon club.

En 1, une zone d’achat opportune permettait d’ouvrir une position acheteuse.

En 2, un stop loss était placé sous le dernier creux de la figure chartiste. Aussi longtemps qu’un stop loss n’est pas remonté sur le breakeven (niveau initial d’achat), le trade n’est pas neutralisé. Il existe plusieurs stratégies permettant de neutraliser rapidement un trade.

En 3, lorsque l’action évoluait favorablement, il était possible de remonter le stop loss sur son niveau d’achat. Le trader est alors en zone de confort psychologique car il a un trade gratuit entre les mains, il ne peut plus perdre d’argent sur son opération (sauf cas rare d’un gap à contre sens).

Le fait de ne jamais cumuler plus de 4 positions non neutralisées, permet au trader de se protéger d’un changement de cycle boursier qui lui serait défavorable. Il limite ainsi son risque de perte tout en se laissant la chance d’accumuler de nombreuses lignes « gratuites » lorsque le marché est bon.

 

Connaissez vous ce trader de hedge fund ? http://en.wikipedia.org/wiki/Leon_G._Cooperman

Les topics dessus ici http://topics.bloomberg.com/leon-cooperman/

Les performances de son fond Omega Advisors en image : http://www.insidermonkey.com/hedge-fund/omega+advisors/49/